Faire revivre un lieu historique et atypique

16 avril 2019

Co-fondatrice et porteuse du projet culturel du Chant des Feuillants, je souhaite faire de la Chapelle des Feuillants – chef d’œuvre du XIXe siècle de Poitiers et classé aujourd’hui Monument Historique – un véritable forum artistique, un lieu d’échange et de culture.

Mon plan de bataille comporte deux volets :
1. Participer à la rénovation et à la création d’un endroit exceptionnel pour les artistes et les spectateurs
2. Offrir à Poitiers un lieu chargé d’histoire au service de l’Art et de la Culture

Récit d’un coup de foudre

L’histoire a commencé par un coup de foudre pour cette chapelle que j’ai connue par mon métier d’agent immobilier. Son propriétaire d’alors, l’EPHAD des Feuillants, étudiait depuis plusieurs années déjà un grand nombre de dossiers d’acquéreurs. Il y avait des projets spirituels, de loft, de bureaux... Aucun n’avait pour l’heure été retenu. J’ai présenté le projet du Chant des Feuillants qui a touché et convaincu mes interlocuteurs.

J’ai alors fait l’acquisition de ce merveilleux édifice qui avait connu d’étonnants rebondissements : en 1997 notamment, son état s’empirant, il a été question de raser la chapelle. In extremis, une association l’inscrivit au titre des Monuments Historiques. Passant de mains en mains, le bâtiment n’a cessé de se détériorer.

Aujourd’hui, la toiture est dans un état d’extrême urgence et nous mettons tout en œuvre pour la rénover rapidement.

Restauration de la toiture : un chantier colossal

La rénovation de la toiture est prioritaire pour sauver le lieu : l’eau infiltrée abime les peintures, les murs et les sols...

Le permis de construire a d’ores et déjà été déposé – une partie des fonds est récoltée mais nous poursuivons notre levée de fonds à hauteur de 3 millions d’euros, budget nécessaire à cette première étape.

Nos leviers sont divers : mécènes, "petits donateurs", ventes de chocolats, concours et prix, subventions... Une souscription publique est en cours avec la fondation du patrimoine car nous avons besoin de chacun. Nous préparons également une vente aux enchères de vins et œuvres d’art pour octobre 2019. Une fois la toiture remise à neuf, nous passerons à l’aménagement intérieur.

Création d'un projet culturel

A l’heure où notre pays et l’Europe traversent de profonds bouleversements, nous croyons que l’art et la culture sont des vecteurs majeurs de réappropriation de l’éthique, de la citoyenneté partagée et du vivre ensemble.

La vocation du Chant des Feuillants s’inscrit dans la longue histoire du rayonnement culturel, scientifique et populaire de la ville de Poitiers. La mission de l’association est d'utiliser la chapelle pour déployer, accélérer et partager le goût de l’esthétique et des arts. La vocation du projet, c’est de faire revivre un lieu particulier, historique et atypique : la seule chapelle néoclassique de Poitiers.

Le Chant des Feuillants souhaite rassembler une communauté autour du lieu, en proposant des rencontres très variées :
- Concerts, spectacles, conférences et autres expositions
- Salon de thé avec une bibliothèque
- Mise à disposition de salles pour des artistes, pour leur permettre de répéter, de dispenser des cours ou d’initier le public à la découverte de l’art, faire naître des talents artistiques chez les enfants...
- Incubateur en art et culture pour la ville de Poitiers

Motivation et persévérance

Dans ce projet je souhaite que chacun puisse venir se déconnecter de ses soucis, et partager la beauté d’œuvres artistiques au plus grand nombre au cœur d’un monument historique abandonné. A nous les jeunes de savoir nous mobiliser pour notre patrimoine, de réveiller la mémoire d’une ville au souvenir de ceux qui ont travaillé pour ces lieux.

J’utilise les réseaux sociaux pour faire connaître le projet. Je sonde beaucoup des jeunes de 20 ans - enfants d’amis et cousins - pour bénéficier de leur savoir-faire en terme de communication. C’est aussi une manière pour moi de les impliquer : ils n’ont pas de moyens financiers pour soutenir le projet mais ils se mobilisent avec toutes les ressources qu’ils peuvent apporter.

Organisation, volonté, dynamisme, persévérance sont mes quatre piliers pour avancer. La machine est lancée, je ne peux plus reculer ! Dans les moments plus difficiles, je regarde alors tout ce qui a été fait au lieu de regarder tout ce qu’il y a à faire. Je me fixe sur le résultat final, qui doit devenir un lieu de paix grâce à la beauté des œuvres des artistes : j’avance comme cela !